COUP DE GUEULE EUROPÉEN Manifestation le 3 octobre 2019

DES SDF LANCENT UN COUP DE GUEULE EUROPÉEN.

Jeudi 3 octobre sur les marches de la Tour des finances 08h30 à 10h
(Métro Botanique)

Le SPP Insertion Social organise une « peer review » européenne (rencontre de spécialistes européens) sur les droits qu’ont les personnes sans domicile dans les pays européens. Une dizaine de pays y participeront. Le Front des SDF a été invité, mais a refusé l’invitation, et nous crierons notre colère car :

1° selon la définition européenne de SDF (ETHOS en attaché), ne sont des « sans abri » que celles et ceux qui sont à la rue, pas ceux qui sont dans un squat, dans un abri de jardin ou hébergés provisoirement chez des amis. En conclusion, bien des CPAS commencent à leur refuser une adresse de référence et donc leurs droits en disant : vous n’êtes pas sans abri ! Nous demandons qu’on remplace ce terme par « habitant de la rue ».

2° nous voulons que les droits des citoyens en séjour légal en Belgique ne soient plus liés à une domiciliation, mais simplement au Registre National.

 

QUI SOMMES-NOUS ?

Le Front Commun Wallonie-Bruxelles-Flandres (www.frontsdf.be) s’est créé au fur et à mesure des événements dès 1993 lors de la campagne des sans abri belges en Belgique pour faire appliquer la loi dite Onkelinx leur reconnaissant leurs droits. Ensuite, c’était l’occupation du château de la Solitude à Auderghem et d’un bâtiment de logements sociaux vacants à Anvers par DAK. Le Front est un regroupement de plusieurs associations militantes de sdf en Flandres en Wallonie et Bruxelles

 Notre objectif : Nous avons ainsi obtenu l’adresse de référence au CPAS, la désignation du CPAS compétent, le Guide des SDF, la prime d’installation pour un SDF, leur statut d’isolé etc… Malgré le petit nombre, nous sommes reconnus comme partenaire de différents ministères des affaires sociales (Bxl, Wallonie, Flandre). En janvier 2010, nous avions reçu du Gouvernement belge la tâche de consulter des SDF dans les 27 pays de l’Union Européenne.

www.frontsdf.be

Contacts

  • Fr. : Jean Peeters : +32 (0)479 68 60 20
  • Ndrl. : Filip Decraene : +32 (0)49922 82 57

 

Please follow and like us:
Stop aux finasseries Sans Abris / Sans Domicile FIXE

Stop aux finasseries Sans Abris / Sans Domicile FIXE

La Feantsa et Ethos nous donnent chacun une façon de considérer les gens dont nous occupons, de définir leurs situations. Ces définitions ont des conséquences extrêment importantes pour la plus part des personnes qui seraient, selon la définition prise en compte, catastrophiques.

En effet, selon les uns, on considère que sans-abri est synonyme de sans domicile fixe, pour les autres sans-abri est la personne qui n’a pas de toit audessu de la tête avec une extention … à la rigueur, personnes en hébergement d’urgence. Ce qui réduit drastiquement le nombre de personnes qui devraient être prises en compte. De fait, nombre d’entre elles sont dans des situations à peine plus enviables que celles reprises dans cette définition extrêment restrictive. Peut-on vraiment considérer que des personnes vivant dans des conditions indignes sont réellement abritées.

En fait: que signifie “Abris” … “Abrité” ?

Abris (Larousse):
Lieu où l’on peut se mettre ou mettre quelque chose à couvert des intempéries, du soleil, du danger, etc.

Peut-on considérer que des personnes vivant dans des conditions de surpeuplement sévère, en logement indigne, dans des structures provisoires, baraquement, cabane de fortune , menacées d’expulsion, etc, voir liste ci-après.

Peut-on vraiment dire qu’elles sont à l’abri, qu’elles sont dans des conditions pour sortir de l’infortune pour ne pas dire de la pauvreté, de la misère.
Nombre de CPAS, de plus en plus, restraignent leur définition de sans abris en se référant à la définition ETHOS, en gros: qui n’a pas de toit audessus de la tête pour dormir. Ce qui leur permet d’exclure un maximum de personnes qui auraient pourtant bien besoin de cette aide, d’une aide complète du CPAS.

C’est pourquoi, il nous semble nécessaire, impérieux même, d’abandonner l’expression “Sans-Abri” au profis de celle, moins sujette à restriction de “Sans-Domicile-Fixe”

  1. Personnes vivant dans la rue
  2. Personnes en hébergement d’urgence
  3. Personnes en foyer d’hébergement pour personnes sans domicile
  4. Personnes en foyer d’hébergement pour femmes
  5. Personnes en hébergement pour immigrés
  6. Personnes sortant d’institutions
  7. Bénéficiaires d’un accompagnement  au logement à plus long terme
  8. Personnes en habitat précaire
  9. Personnes menacées d’expulsion
  10. Personnes menacées de violences domestiques
  11. Personnes vivant dans des stuctures provisoires / non conventionnelles
  12. Personnes en logement indigne
  13. Personnes vivant dans des conditions de surpeuplement sévère

 

Please follow and like us:
Facebook