Pauvrophobie: Petite encyclopédie des idées reçues sur la pauvreté

Pauvrophobie: Petite encyclopédie des idées reçues sur la pauvreté

Sanctions PIIS : saurons-nous un jour ?

Sanctions PIIS : saurons-nous un jour ?

Pendant longtemps, les CPAS ont déclaré qu'il y avait très peu de sanctions pour non respect du PIIS. L'étude universitaire commanditée par le ministre Borsus en prévision de la réforme de la loi de 2016 (généralisation des PIIS à tous les nouveaux bénéficiaires), ne...

Voilà qui est clair !  “Visites à Domiciles”

Voilà qui est clair ! “Visites à Domiciles”

Voilà qui est clair !!!
Or, la plupart des CPAS, dont celui-là, exigent une copie du bail, la fourniture des extraits de compte bancaires, vérifient le paiement du loyer et des charges, vérifient la domiciliation, ont accès à toutes les informations de la BCSS (Banque Carrefour) dont la composition de ménage, etc etc

Augmentation des montants du RI

Augmentation des montants du RI

à partir du 1er janvier 2020 Les montants des différentes catégories seront de : cohabitant : 626,74 (catégorie 1) isolé : 940,11 (catégorie 2) avec enfant à charge : 1270,51 En net, ça représente une augmentation de : plus 7,59 pour les cohabitants plus 11,38 pour...

Résumé : Les discours qui circulent aujourd’hui sur la pauvreté et les personnes qui la subissent sont bien souvent erronés. Or, les derniers chiffres montrent que la pauvreté touche plus d’un Belge sur cinq. Pour améliorer le vivre ensemble, il s’agit de tenir compte de ces 20 % de la population, de connaître leurs vécus, et d’enrayer les discriminations qu’ils endurent. Car les idées reçues et les « fake news » sont à l’origine de bien des malentendus dommageables à la cohésion sociale. Elles font le terreau d’une société qui hait ses pauvres, d’une société pauvrophobe. Partant de ce constat, Le Forum – Bruxelles contre les inégalités a identifié, en prise directe avec les services sociaux et ceux qui les fréquentent, une centaine d’idées reçues sur les pauvres et la pauvreté. Chacun de ces stéréotypes a été soumis à un expert qui s’est attaché à la déconstruire de manière argumentée, sur base des dernières études et chiffres disponibles. Voici donc une Petite encyclopédie des idées reçues sur la pauvreté, à paraître en septembre 2018, qui sera accompagnée d’une vaste campagne de sensibilisation sur le web et dans les médias traditionnels.

Auteur : Le Forum regroupe une cinquantaine d’organisations qui luttent contre la pauvreté à Bruxelles. Services sociaux, centres de recherche, témoins : c’est en mobilisant ces différentes expertises que nous inventons des solutions aux problèmes liés à la pauvreté. Parmi la centaine d’auteurs qui ont contribué à cet ouvrage collectif, on retrouve : Hafida Bachir (Vie Féminine), Nicolas Bernard (Université Saint-Louis), Etienne de Callataÿ (Université de Namur), Bruno Colmant (ULB), Bernard De Vos (Délégué général aux droits de l’enfant), Abraham Franssen (Université Saint-Louis), Willy Lahaye (Université de Mons), Marie Loison-Lerustre (Sorbonne – Paris), Anne Morelli (ULB), Jean Spinette (Conférence des CPAS bruxellois). Avec une introduction de Serge Paugam (EHESS – Paris).

Réponses aux CONS

Réponses aux CONS

L’image des SDF, c’est toujours celle du clochard sale qui reste toute la journée allongé sur un trottoir, sur des cartons, complètement aviné. Ou encore celle de ces zonards que vous voyez souvent devant les gares ou dans des squares, complètement dépenaillés, pratiquant une mendicité plus ou moins agressive, munis de leur boite de Cara Pils, et accompagnés de 2 ou 3 chiens… 

Les SDF ne sont pas tous alcooliques !… 

Et à cause de cette image hélas très répandue, un certain nombre de personnes ne peuvent pas imaginer, que certains soient différents. Ce que nous n’expliquons pas, c’est justement pourquoi cela surprend tant de personnes qu’un SDF soit différent ? 
Serait-ce parce qu’un SDF clochard, ça rassure les braves gens… style, « ils sont forcément différents, pour être devenus ce qu’ils sont, et donc, cela ne peut pas nous arriver ? » Ces braves gens qui, au fond d’eux-mêmes, se moquent pas mal qu’en Belgique en 2019, il n’y a toujours pas de véritable filet social qui empêche de se retrouver un jour à la rue ? 

Et d’après ce que nous lisons dans, certains commentaires, la presse ou sur les réseaux sociaux, ce sont toujours les mêmes questions connes qui reviennent invariablement…
Notamment, comment un SDF, avec son RIS, peut-il posséder un ordinateur, avoir un smartphone, faire de la musculation en étant inscrit à un club de sport…

Alors, maintenant, comment se fait-il qu’un SDF puisse être ceci ou cela, ce qui semble sortir de l’ordinaire pour beaucoup de beaufs moyens ? 

Les SDF, n’ont pas toujours été SDF …

 Ce n’est pas parce qu’un homme ou une femme est SDF qu’il l’a toujours été ! On ne nait pas ainsi… Les SDF ont eu une vie avant, et ont surement déjà travaillé pas mal d’années, ou eu un logement ou différentes allocations comme la plupart des gens. Par conséquent, avant d’être SDF, ils ont pu, comme n’importe qui, faire un certain nombre de choses… 
Après, c’est une question d’organisation de sa vie. Il y a des gens qui ont une femme et deux ou trois enfants, alors qu’ils ont un salaire modeste. C’est leur choix, et il est très respectable. Mais on a le droit de préférer vivre autement.
Certaines personnes dépensent leur argent autrement. Quand on bois un café, le matin, on voit aussi des mecs qui boivent leurs 6/7 bières par jour, ou qui claquent au minimum 10 € dans des jeux à gratter, de la Lottrire National. 
Certains ont choisi à la fois de ne pas boire d’alcool, et de ne pas foutre leur argent en l’air.

Posséder un Ordinateur ou un smartphone ? Pas cher du tout !… 

Bénéficiant du RIS un SDF peut acheter assez facilement un smatphone ou un ordinateur comme n’importe quel citoyens. Le fait de posséder un PC ne veut pas dire qu’il est de la derniere génération et tout droit sorti de chez Apple… 

Pour une centaine d’euros un tel achat est possible sur les sites de seconde mains ou dans des magasins d’occasions.

Se connecter à Internet : Super-facile et Gratuit ! 

C’est encore plus con, nous entendons des trucs extraordinairement nuls sur des questions style
« Comment un SDF peut avoir Internet ?», ou encore « comment fait-il pour se connecter? » ?

Mais comme n’importe quel personnes, voyons !… 

Enfin, n’importe quel imbécile sait qu’il existe plein de possibilités de se connecter : 

Les lieux ouverts au public avec des Hot-Spot Wi-Fi :
Ils sont gratuits, et offrent des connexions illimités en durée pour certain. 

  • Dans les bibliothèques. 
  • Dans les administrations. 
  • Dans les squares. 
  • Dans certaines galeries commerciales. 
  • Dans les gares.

Certains commerces ou lieux privés ouverts au public :

  • Dans les Mac-Donald, Quick… 
  • Dans de nombreux cafés. 
  • Dans des Cyber-centres. 
  • Dans certaines association.

SDF et Sportif…

Le fait de vouloir faire du sport est encore plus facile ! Il suffit simplement d’avoir de la volonté, et de ne pas préférer ses clops et sa bière !… 
Mais pour répondre ici aussi aux cons,  adhérer à un club qui pratique des très bas prix, on peut être inscrit à un club pour moins de 20 € par mois.

 

Facebook

Commandez un kit pour les personnes SDF...