Tous les jours, toutes les heures nous parlons de faits tristes lamentables. 

Aujourd’hui j’aborderai un sujet heureux. Maman est SDF à Schaerbeeck, malmenée par les arcanes de ce CPAS depuis deux ans. Ce qui a mené à des conséquences “sans importance pour ce CPAS” , un emploi APE un autre ACS et un logement social refusés pour des erreurs administratives, la perte des allocations familiales.Une petite fille, 11 ans en mars, a suivi, balancée entre caravane, logements communautaires, squat, elle a été discriminée à de nombreuses reprises par son école et surtout certains enseignants. C’est dure, lourd, pénible, triste pour tous. Après les vacances de Pâques, cette petite fille réalise qu’un copain de classe va devancer son CEB d’un an. Elle veut aussi le risquer. La famille, les amis, une inspectrice hors norme, tout le monde considère que si elle en a pris la décision… elle sera aidée et que la balle est dans son camp. Qu’elle le tente avec l’aide des parents, amis, oncle. 
Ce matin le résultat est la… 

ELLE A RÉUSSI SON CEB avec un an d’avance malgré la précarité présente et les conditions de vie difficiles et surtout les stéréotypes de l’école sur les pauvres et les stigmates qui lui ont été imposés. 

Bravo, non être pauvre n’est pas signe de débilité.. Et de paresse. 

BRAVO. Ta maman te reconnaîtra.

Facebook 0 Twitter 0 Linkedin 0
Please follow and like us:
Facebook